Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 18:18

      L'invitation nous avait été faite à l'occasion des premières retrouvailles à Briou durant l'été 20081. Les lignées française et belge des PARFONRY de Neerheylissem s'y étaient ainsi rencontrées après près de 80 années d'oubli.

       Nous y avions côtoyé nos cousins français, les descendants de François-Xavier2, celui qui avait quitté les terres du Nord vers 1840 pour venir faire carrière à Paris. La rencontre, pleine d'émotions, ne pouvait n'être qu'un instant de situation. On sentait de la nécessité de la prolonger. C'est là que Jacques, l'aïeul, celui à qui restait le privilège de perpétuer ce lien retrouvé, nous invita dans son ile d'accueil, celle qui fut l'endroit de ses retrouvailles avec sa future épouse, celle de ses débuts difficiles, celle de sa retraite orchestrée, celle de la parcelle de Gissac, construite à son image de Solognot et à celle de son épouse, liée à ces paysages antillais. 

      C'est ainsi qu'un 18 janvier 2009, nous sommes partis, sacs au dos et valises à la main, à destination de cette parcelle de Gissac, située dans la commune de Sainte-Anne en Guadeloupe. Sans en avoir pris totalement conscience, nous entamions un périple trans-continental, bataillant avec les horaires des trains, des avions et des correspondances. Une sorte de road-movie non pour fuir un mauvais choix de vie mais plutôt pour récupérer un je-ne-sais-quoi d'avenir. Tout en jonglant avec les aléas des transports en commun et un décalage horaire allant à contre-sens de nos habitudes.

     Le détail de cette excursion peu banale est repris ci-après. Les délais sont ceux approximatif pour des parcours normaux.

1. Taxi entre le domicile et la gare de Tamines; durée : 8 minutes

2. Train IR entre Tamines et Bruxelles Midi ; durée : 1h 15

3. Thalys entre Bruxelles Midi et Paris CDG ; durée : 1h 35

4. Bus RATP 350 entre Paris CDG et Paris Nord ; durée : 56 minutes

5. RER B entre Paris Nord et Antony ; durée : 28 minutes

6. Orlyval entre Antony et Orly ; durée : 8 minutes

7. Avion Corsair entre Orly Sud et Pointe-à-Pitre ; durée : 9 heures

8. Taxi Aéroport Guadeloupe-Pôle Caraïbes et Gissac ; durée : 1 heure

     Au cumul, pour l'ensemble du trajet, un total effectif de 14 heures 30 minutes pour parcourir les quelques 7000 km, auquel il convient d'y ajouter les retards, les attentes dans les salles des pas perdus et le long des quais, les liaisons entre les correspondances, la nuit d'hôtel à Rungis et tout ce qui fait le charme de l'imprévu dans un timing au départ bien organisé.

     L'objectif n'était pas de retrouver une maison souvenir d'un temps ancien comme l'ont été celles de Neerheylissem, de Beauvechain et de Créteil. Trop récente pour entrer dans la compilation des objets perdus retrouvés, sa présence pouvait n'être qu'accessoire. 

    L'important n'était finalement que cette boîte aux lettres, à côté de laquelle je me suis plu à me faire photographier. Avec une inscription reprenant un nom propre identique au mien. Même si tout ce chemin n'avait pas été fait pour en arriver à poser devant cette même identité, c'était la parfaite justification de ce voyage. Surfiler pas nécessairement un ancien lien généalogique mais surtout retrouver la mémoire de l'histoire du parcours d'un même nom. Et aussi, pour ouvrir les cadeaux apportés et débouché la bouteille préparée par Jacques pour fêter le lendemain son 85ème anniversaire.

     Cette rencontre avec le cousin Jacques, dans sa parcelle de Gissac, a été manifestement la concrétisation de cette convivialité et des informations accumulées depuis mars 2006. Un séjour qui a permis de gratter et d'ouvrir un certain nombre de cellules souches, enfermées dans les neurones de son cerveau. Un condensé de ce séjour, accompagné de photos, a été édité précédemment dans ce blog afin de faire partager les différents instants de cette rencontre (voir articles : Séjour chez Jacques en Guadeloupe, 1ère à 5ème partie).

     Ce soir, ti punch à ta santé Jacques .....3

1 La première rencontre s'était déroulée le 9 août 2006 en Belgique avec Agnès et Jean-Pierre ;

2 Ce 3 décembre, c'est la date de naissance de François-Xavier ;

3  Article à relire également : La seconde vie de Jacques après Germersheim ;

La boîte aux lettres PARFONRY. Et en bonus le typique coupeur de cannes à sucre pays !! (credit : Martine LEMAIRE)

La boîte aux lettres PARFONRY. Et en bonus le typique coupeur de cannes à sucre pays !! (credit : Martine LEMAIRE)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Roberto 02/02/2014 18:09

Je reconnais le bistouri des chirurgiens ind!gènes.