Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 15:29

      Ferdinand, qui apparait de manière aléatoire et épisodique dans ce blog, y devient finalement bien présent. On le croyait peintre occasionnel, moins prolifique que Paul, son supposé neveu (voir les 2 articles : Un autre peintre PARFONRY ; Après Paul, voici une toile de Ferdinand). Deux découvertes récentes tendent à démontrer le contraire. Ferdinand commence à concurrencer Paul au nombre des toiles répertoriées

      La première peinture, intitulée : Scène d'intérieur, a été mise en vente à l'Hôtel des Ventes Mosans à Liège le 21 mars 2013 (lot 163). C'est un tableau de 53 x 40 cm, signé en bas à gauche et daté de 1860. Estimé entre 300 et 500€, sa vente nous a été confirmée à cette occasion. Le décor est manifestement d'inspiration hollandaise du XVIIème siècle. Sur la table, on découvre un jeu de cartes étalé en demi-cercle.

    L'histoire de la seconde peinture est un peu plus surprenante. Elle nous a été signalée récemment, via ce blog,  dans la Province du Québec au Canada. D'une dimension de 40 x 60 cm, elle a été achetée, il y a de cela environ 5 ans, par Gaëtan GARIEPY,  charpentier et menuisier mais aussi récupérateur de beaux objets pouvant s'inscrire dans la décoration de sa maison1. Le problème de l'attribution de cette peinture se posait car la signature était difficilement lisiible2. Nécessitant une restauration, elle est alors passée dans les mains de Carol POULIN, un des restaurateurs d'oeuvre d'art les plus connus, résidant à Saint Agustin de-Desmares au Québec. C'est manifestement à cette occasion, selon Gaëtan GARIEPY, que la signature est apparue en diagonale dans le coin inférieur gauche. Etant difficilement lisible, l'attribution de cette peinture reste toutefois incertaine. Selon Carol POULIN, tout n'est pas très clair sur le nom3.

     Quant au thème représenté, il peut se rapporter éventuellement au tableau "The lecturer of the young page " présenté lors de l'exposition de Dublin en 1865 par ce même Ferdinand PARFONRY. Même si Carol POULIN lui  en donne une autre appelation : L'enfant et l'oiseau.

   Manifestement Ferdinand reste, au même titre que Paul, un peintre toujours présent de nos jours sur le marché de l'art. Sous toute logique, ces deux personnages ont du se rencontrer. Il n'en reste probablement hélas aucune trace.

1 Article journal Le Soleil du 27 juin 2007 ;

2 L'aggrandissement de la partie représentant la signature n'est pas vraiment concluante ;

3 Carol POULIN m' a répondu, ce 2 septembre, en me signalant que son travail est purement technique et qu'il ne s'attarde pas sur l'origine lors des restaurations ; 

Tableau intitulé : Scène d'intérieur

Tableau intitulé : Scène d'intérieur

Autre tableau attribué à Ferdinand PARFONRY

Autre tableau attribué à Ferdinand PARFONRY

Partager cet article

Repost 0

commentaires

servotte 08/07/2014 16:00

Le tableau du gamin est excellent. On y voit une tentative d'expression de mouvement avec la main droite.
Il y a cependant une incongruité dans la longueur des cheveux de la nuque, trop longs pour l'époque !

Parfor 09/07/2014 08:11

Et Louis XIV alors, il avait bien de longs cheveux.Il faut plutôt y voir très probablement une influence germanique. Il faut aussi remarquer que le garçon doit avoir une toque de fourrure sur les épaules expliquant la patte que l'on aperçoit au bas de son dos.