Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 18:44

     A l'occasion du récent périple de nos cousins français, un circuit a été organisé dans le Brabant wallon de l'est, terre de nos aventures généalogiques. Le parcours prévoyait de passer en préalable par le village de Spy. Non pour aller visiter le tout nouveau et sympathique Musée dédié à l'Homme de Spy, ce contemporain de l'Homme de Neandertal qui aurait pu et du prendre sa place dans la séquence de l'évolution, mais bien, comme cela avait été entrepris lors de visites antérieures (voir article : L'odyssée nordique de Pat et Caro), pour voir le seul tableau à caractère religieux de Paul PARFONRY, une copie d'une peinture de RUBENS, qui est présent à l'intérieur de cette église de village (voir article : Signature authentifiée à Spy). 

     Malheureusement, le bâtiment est de nos jours interdit en raison d'un risque de chutes de pierres. Un contact préalable avec la Fabrique d'Eglise n'a pu aider pour nous permettre d'y accéder. Pour m'apaiser, il m'a été dit que l'endroit où se situe le tableau n'est pas celui qui présente le plus d'inquiétudes. Le problème, est sans équivoque, celui de trouver les fonds pour permettre de remédier à la situation. Patience et longueur de temps, en souhaitant pouvoir revoir un jour ce tableau.

      Quittant Spy pour rejoindre Gembloux et son ancienne abbaye bénédictine au sein de laquelle s'est installé avec élégance la Faculté des Sciences Agronomiques depuis 1860, l'idée m'est venue de passer par Mazy. Déjà mentionné précédemment (voir article : François-Xavier est venu à Mazy), ce village est connu pour sa production de marbre noir. Lucien, un des frères HUVE qui étaient associés à François-Xavier PARFONRY, s'y est marié le 21 juillet 1891 avec Cécile DEJAIFFE, la fille de l'une des plus importantes marbreries de l'endroit1. Appartenant à cette famille DEJAIFFE depuis 1866, cette marbrerie produisait du marbre noir (ou marbre de Golzinne), l'un des plus recherchés pour des pièces de décoration de qualité supérieure. François-Xavier avait utilisé ce marbre noir pour une cheminée présentée lors de l'Exposition Universelle de Paris de 1867 (voir article : François-Xavier PARFONRY : lien possible avec la Belgique). Compte tenu des dates, il en fut sans aucun doute l'un des premiers clients. 

     Le long de la voie de chemin de fer Gembloux - Tamines, apparaît encore de nos jours les vestiges de cette carrière DEJAIFFE, restée en activité jusque les années 1990. Au-dessus du bâtiment, on peut encore y lire l'inscription MARBRES DEJAIFFE FRERES MARBRES. Résilience probable de la vision de notre ancêtre, arrivant de Paris pour choisir ses marbres, je n'ai pas manqué d'en prendre un cliché pour l'introduire dans la liste des lieux appartenant à l'histoire de la famille.

     Poursuivant notre chemin, quelques dizaines de minutes plus tard, nous arrivons à Gembloux où, comme à mon habitude, je ne manque pas de faire visiter les magnifiques lieux de cette Faculté où j'ai suivi les cours. En se promenant dans les spacieux jardins et espaces verts, on découvre comme par magie, une stèle triangulaire en marbre noir de Mazy. Offerte par la S.A. de MERBES-SPRIMONT, laquelle a succédé à la famille DEJAIFFE, elle a été installée à l'occasion des 150 ans de présence de la Faculté des Sciences Agronomiques2 dans cet endroit (1860-2010) et du 22ème TELEVIE (1989-2010), organisation caritative3  levant des fonds pour la recherche contre le cancer, la leucémie, et dont la cheville ouvrière est Arsène BURNY, professeur à cette même Faculté. En 1972, j'ai eu la chance de faire partie de la première fournée d'étudiants à qui il donnait son nouveau cours de biologie moléculaire, inédit à l'époque. Outre une méthode d'enseignement plus interactive, il apportait ce renouveau dans la connaissance des cellules, découlant notamment des recherches de WATSON et CRICK sur la structure hélicoïdale des chromosomes. Sa présentation du Cycle de KREBSm'est restée longtemps comme un moment intense de l'étude de cette nouvelle science de la vie. Avec au final l'un de ces professeurs passionnants que l'on garde en mémoire et qui donnent la gourmandise de connaissances. Comparativement, jamais une intégrale, un sinus, un cosinus ne m'ont donné l'envie de jongler, de rêver avec les mathématiques. En plus, tout en étant ingénieur, aucune de ces formules ne m'ont été d'un quelconque secours dans la vie, ni selon moi à formuler un quelconque jugement5

    Réalisant que cette pierre était l'expression visuelle de sa passion pour remonter le chemin de ces aïeux, Agnès donna un doux baiser sur ce marbre noir de Mazy. Comme tel, l'émotion dans ce geste est, aux côtés de la poésie accessible et de l'expression artistique, l'un des trois visages de la passion. Ce qui ne fut pas, comme le confirme la photo, ma réaction, ni celle de Michel. Mais depuis le best-seller de John GRAY, on sait désormais que les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus !!!

Le circuit du Marbre Noir de Mazy passe par la Faculté Agronomique de Gembloux (credit : Martine LEMAIRE)
Le circuit du Marbre Noir de Mazy passe par la Faculté Agronomique de Gembloux (credit : Martine LEMAIRE)
Le circuit du Marbre Noir de Mazy passe par la Faculté Agronomique de Gembloux (credit : Martine LEMAIRE)

Le circuit du Marbre Noir de Mazy passe par la Faculté Agronomique de Gembloux (credit : Martine LEMAIRE)

      Préférant finalement revivre l'émotion de l'un des derniers moments de mes études dans cette Faculté, je fis une diversion en m'asseyant sur une de ces travées en bois de l'Auditoire de la Chaire de Pédologie6, à l'endroit ou, début du mois de septembre 1973, s'y trouvaient assis les trois professeurs émérites qui étaient chargés de juger de ma thèse de fin d'études. Il y avait Frédéric HENDRICKX, professeur de phytotechnie tropicale, un ancien de l'INEAC7, Victor TONNARD, professeur de géologie, minéralogie et géomorphologie, Pierre DAGNELIE, professeur de statistique appliquée et pionnier en Europe dans ce domaine, trois valeurs sures dans leur domaine d'enseignement et d'expériences. Sans oublier le passionné Paul MATHIEU, l'assistant pédologue qui m'avait proposé le thème de cette thèse, réalisée en Belgique, bien loin des conditions climatiques qui encadraient l'orientation tropicale de mon choix de spécialisation. La défense de mon Etude du milieu physique et agricole de la région herbagère liégeoise. Contribution à une détermination des classes d'aptitude des sols pour la culture du maïs fourrage dans le secteur Spa-Verviers, titre de ma thèse8, fut probablement suffisamment convainquante et passionnante pour que l'on me délivre, avec distinction, le sésame pour travailler en Afrique.

     Et pour nous démontrer que le hasard n'existe pas, la découverte de l'existence d'une publication intitulé Le Marbre noir de Mazy ,  rédigée par Victor TONNARD précisément, pourrait nous faire imaginer que la boucle est bouclée. Elle serait disponible à l'Office Gembloutois du Tourisme. A moins qu'à sa lecture, on y apprenne que d'autres traces restent à retrouver !! Pour continuer avec passion à alimenter le blog.

 

1 Acte transmis aimablement par M. Philippe JOSIS du Groupe Gembloux Généalogie ;

2 Désormais dénommée Gembloux Agro-Bio Tech ;

3 Equivalent au TELETHON en France

4 Cycle de KREBS : cycle important du métabolisme des glucides de tous les organismes vivants aboutissant, à partir d'acide citrique, à libérer de l'énergie dans les cellules et du CO2 ;

5 Les quelques idées émises font suite à la lecture d'un article sur le philosophe Vincent CESPEDES " La jeunesse européenne traverse une crise de la passion ", Le Vif-L'Express, n° 3341 du 17 au 30 juillet 2015 ;

La nouvelle dénomination de Pédologie est Sciences de la Terre ;

7 INEAC : Institut National des Etudes Agronomiques du Congo belge ; cet institut a été l'organisme de recherche reconnu mondialement pour ses travaux sur les cultures tropicales ;

8 L'option qui m'avait été proposée consistait à effectuer un travail de recherche fondamentale dans une serre tropicale de la Faculté, ce qui ne m'emballait pas vraiment ;

 

Dans l'auditoire de Pédologie à la Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux en juin 2015 (credit : Martine LEMAIRE)

Dans l'auditoire de Pédologie à la Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux en juin 2015 (credit : Martine LEMAIRE)

Acte de mariage de Lucien HUVE avec Cécile DEJAIFFE du 21 juillet 1891 à Mazy

Acte de mariage de Lucien HUVE avec Cécile DEJAIFFE du 21 juillet 1891 à Mazy

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Régine 03/11/2015 08:07

Votre témoignage à propos de de votre apprentissage du Cycle de Krebs est à la fois remarquable et étonnant. Rares sont les étudiants à le considérer comme un "moment intense". Vous avez eu la chance de rencontrer un professeur de grande qualité.