Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2019 4 11 /07 /juillet /2019 09:13

      Il y a déjà plus de cinq années que j'ai édité un livre retraçant l'histoire de mon patronyme et sa généalogie. Il était sans doute temps d'être un peu plus personnel. De donner une information plus proche pour compléter, en somme, ce parcours entamé il y a maintenant près de mille années. Me concentrer sur une période qui est apparue, au fil de sa description, comme une charnière entre les trente glorieuses et la prise de conscience d'un changement climatique. Probablement aussi en mal d'écriture, ce besoin de transcrire ses pensées, d'occuper son temps, de transmettre ce qui ne peut être mémorisé. C'est pourquoi, j'ai réalisé et sur base, le plus souvent, de ma seule mémoire, un livre sur la carrière du your poor lonesome cowboy pour poursuivre l'aventure. Cette mémoire que je m'efforce de travailler régulièrement. Avec au final quelque 130 pages rehaussées d'une centaine de photos, pour laisser des traces et non des preuves apparentes. Une sorte de symbiose entre la biographie, l'agronomie, l'Histoire auquel s'ajoutent quelques éléments de philosophie. 

     Il faut le reconnaître, ce parcours Outre-mer, comme pour certains d'entre vous, n'a pas toujours laissé des impacts palpables de nos jours. Un parcours quelque peu mouvementé, diversifié, parfois incertain et décevant. C'est un peu pourquoi, je ne me suis pas limité à des considérations techniques, la complétant par des analyses, des impressions et quelques mots pas toujours chaleureux. A différents moments de cette carrière, certains en ont été des témoins privilégiés. Ce parcours n'est pas nécessairement exceptionnel. D'autres ont certainement des expériences intéressantes et plus méritantes. Mais n'oubliez-pas, nous avons un avenir caché quelque part qui nous attend et dont la seule ambition est, au plus vite, de se changer définitivement en un passé logé dans notre cerveau. Profitons donc du présent. 

      Seules les traces font rêver, écrivait le poète René Char. Ce livre est une façon de laisser des traces d'un parcours un peu chaotique d'un baby boomer. Une façon aussi de s'apercevoir que nous avons été le témoin du changement d'un monde, figé sur des équilibres sociaux, climatiques et culturels, qui ne répondaient plus aux aspirations des populations. J'ai entrevu ce passage à l'acte sans en discerner l'importance future. C'est sans doute l'une des leçons de cette carrière.

       Ce livre  donnera peut être l'envie à d'autres de poursuivre cette épopée de l'époque  post-coloniale si intense en rebondissements !!

      Le premier paragraphe du préambule commence comme suit :

     Après avoir gambergé pendant une dizaine d'années avant de finaliser les recherches liées à mon patronyme, l'arrivée récente dans une nouvelle décennie me projeta dans une autre réflexion. Cet avenir caché, devenu quelque peu incertain dans sa durée, allait progressivement, selon Jean d'Ormesson, se changer en un rythme uniquement logé dans notre cerveau. Le temps que l'on prend pour remplir ses agendas, ne s'accorde plus à la notion d'une expression de l'espace. Le futur, le présent, le passé vont désormais coexister et éviter d'être perpétuel. Il devenait nécessaire de prendre le temps pour soi, à savoir se réapproprier un espace suffisant pour témoigner de ces choses de la vie qui constituent une carrière. L'espace est d'autant plus présent qu'on oublie qu'il est du domaine de la convivialité.

P.S. : Celui ou celle qui souhaite en prendre connaissance peut me le demander. Je lui enverrai la dernière version (avril 2022). 

La carrière d'un tropical post colonial
Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Hello Lonesome Cowboy!<br /> Je reside en Floride. nee en Cote d'Ivoire j'ai aussi vecu a Dakar. Fille de coloniaux francais, j'ai assite a ce passage des pays africains de l'AOF a leur independance. Je retourne regulierement a Dakar ou est enterree ma mere (mon pere est enterre pres d'Abidjan). <br /> Je suis arrivee par hazard sur ce blog, en faisant des recherches sur Mary Ennis Loge, enterree a Barbizon ou vient d'etre enterre' mon compagnon de coeur de 15 ans, mort accidentellement au meme age que Marie-Cecile Loge: 62.<br /> En tant que citoyenne americaine, I want to save the grave of the Loges in Barbizon that the village wants to sell (I do not know how? = concession a perpetuite) because it is supposedly abandoned and neglected. I cannot verify this information. I can clean it up and keep it up next year when I go back to the region to live. And I will put an American flag on it. Because Mary Ennis deserves it. Do you the know the log house she had built in Barbizon? Best regards. G.E.
Répondre
P
Madame,<br /> Je suppose que je n'ai pas besoin de vous répondre en anglais, au vu de votre parcours. Je ne sais si les Loge ont construit une maison à Barbizon, mais Marie-Cécile Loge aurait habité dans l'atelier du peintre Claude Chereau, devenu de nos jours la Galerie "Aux jardins des Arts ", au 71, Grande rue. Vous pourrez retrouver ces informations dans l'article de mon blog intitulé " Marie-Cécile Loge est reconnue comme une traductrice de talent ".<br /> J'ai déjà été mis en contact de la mairie de Barbizon pour aborder ce problème de la tombe des Loge. Je ne connais pas la situation actuelle. J'espère avoir répondu à vos questions. Bon retour à Barbizon l'année prochaine.<br /> <br /> Meilleures salutations
P
Tous nos vœux de bonheur à Hugo à ses parents grand parents……<br /> <br /> Annie et Philippe
Répondre

Présentation

  • : Le blog de PARFONRY
  • : Le cadre directeur de ce blog consiste à réunir ce qui peut être transmis sur un patronyme. La présentation de tous ces personnages n'est finalement qu'une manière de transférer un patronyme. Qu'il soit culturel, social ou historique, ce patronyme ne fait que proposer un film dans lequel les séquences sont des instants de vie. L'environnement, le vécu de chacun a probablement plus d'impact sur ce que nous ressentons. Les gênes se diluent plus vite que le lien avec le mode de vie et les rencontres. Cette vision oblige à élargir le champs d'investigation en déviant de l'aspect purement généalogique. La découverte de nouveaux indices motive et assimile parfois cette recherche à une enquête. L'histoire ne peut être racontée de manière linéaire. Chaque élément, chaque personnage a droit à son histoire dans le récit tout en suivant le dénivelé et les courbes imposés par les aléas de l'Histoire et de la vie. Contrairement au patrimoine, un patronyme se voit contraint de s'adapter aux vicissitudes des évolutions sociales et des guerres. Le contenu des quelques 350 articles de ce blog a été rassemblé dans un livre intitulé "La véritable saga des PARFONRY de Neerheylissem - L'histoire d'un toponyme devenu un patronyme ".
  • Contact

Recherche

Pages

Liens