Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 10:39

      Après notre rencontre à Gobertange (voir article antérieur), Jules s'est mis très rapidement à rechercher des indices de la présence d'Emile PARFONRY l'horloger. Il est allé rendre visite à une dame, proche voisine du " Château" ou a habité Emile PARFONRY. Ses parents et la famille de cette personne oeuvrèrent pour  Emile, le retraité de Gobertange.
      De cette première rencontre, Jules nous fait part des informations et anecdotes suivantes :

- Elle garde un très bon souvenir d'Emile, l'horloger, malgré son jeune âge ( 8 ans) au moment de son décès ;
- Elle possède toujours une montre pour dame, gravée à l'adresse bruxelloise de PARFONRY, donnée en reconnaissance des services rendus par ses parents ;
- Il y a un monument funéraire assez imposant au cimetière de Mélin mais les inscriptions sont devenues illisibles ;
- Il aurait offert un petit autel, dédié à Notre-Dame du perpétuel secours, pour l'église de Mélin. Celui-ci aurait été enlevé lors de la restauration de l'église ;
- Sachant son épouse de santé délicate et précaire, et prévoyant son décès, PARFONRY s'est fait tailler un nouveau costume noir pour porter son deuil; il l'avait fait déposer dans un coffre bancaire à Jodoigne; Or ce fut l'inverse qui se produisit ;
- M. PARFONRY a légué à sa cousine une " assez belle prairie" ( sic) joignante au "château" ;

De cet entretien, on confirme que l'horloger a réalisé un certain nombre de montres, ce qui explique que certaines d'entre elles existent encore de nos jours.
On apprend également que M. PARFONRY utilisait des gens de maison en les rétribuant probablement de façon correcte ;
Il était sans aucun doute assez pratiquant sur le plan religieux. Si le monument funéraire existe au cimetière, il faudra être très attentif la prochaine fois et amener des brosses car je ne l'ai pas trouvé lors de ma première visite.
Il  a du y avoir du terrain autour de sa maison qu'il appelait le " Château ".

La question subsidiaire serait de s'assurer que le costume ne se trouve toujours dans le coffre de la banque !!!! Et de se renseigner auprès de la Fabrique d'Eglise pour savoir ou se trouve maintenant le petit autel.

Jules s'efforce de déterminer la raison qui a poussé Emile, l'horloger de Bruxelles, a venir s'installer dans ce hameau de Gobertange, situé à l'écart. Je lui ai demandé de s'informer aussi sur les liens existant avec sa famille de Neerheylissem, de Beauvechain ainsi que celle installée en France.

Pour info, Gobertange est le lieu ou on extrayait des carrières une pierre blanche spécifique, utilisée notamment pour les hôtels de ville de Bruxelles, Louvain et Tirlemont. Peut-on envisager de trouver  de cette façon, la piste de François-Xavier, marbrier, parti de Neerheylissem vers Boulogne - sur - Mer aux environs de 1840 ?
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires