Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 08:29

      Même le théâtre s’est intéressé à notre patronyme.  Une pièce écrite par l’auteur dramatique belge Jean LOUVET, intitulée « Madame PARFONDRY est revenue », a été créée en 1998 à Strépy - Bracquegnies (Province du Hainaut). Jean LOUVET est un écrivain, professeur de français, qui a été désigné wallon de l'année en 2002 par l'Institut Jules DESTREE.

     Ce nom, dans le titre de la pièce,  fait référence à une voisine
que l’on n’a plus vue depuis deux ans, sans que cela n’inquiète réellement.  Jean Louvet reconnaît que cette voisine a bien existé mais sous un autre nom.                    
     Suite à un contact indirect
avec l’auteur en août 2007, j’ai pu en éclaircir l’origine. Ce dernier avait eu connaissance de l’existence d’un artiste surréaliste portant le nom de PARFONDRY. Trouvant que ce nom " sonnait bien ", il l’a introduit dans le titre de sa pièce qui n’est qu’une pure fiction et devant être considérée comme « un peu expérimentale ». Suite à une demande de ma part, il a eu la gentillesse de m’envoyer un exemplaire de la pièce en mai 2008.

NB : On peut trouver une  introduction de la pièce et la couverture du livret sur :
http://studio-theatre.apinc.org/auteurs/Jean_Louvet/Parfondry_intro1.html
;

      L'artiste surréaliste en question est Marcel PARFONDRY (1904-1968). C'est un descendant de la branche de Forchies-la-Marche, installée dans le Hainaut depuis un certain Mengol PARFONDRY, durant la première moitié du 18ème siècle. Instituteur, fils de mineur, il a été l'un des fondateurs en 1934 du premier groupe surréaliste " Rupture" à La Louvière dans le Hainaut avec d'autres personnes tel Achille Chavée. Ce groupe se scindera en 1939 entre trotskisme et stalinisme.

voir : http://www.textyles.be/textyles/pdf/8/8-Aron.pdf. ; Les groupes littéraires en Belgique et le surréalisme entre 1918 et 1940 (p. 15-16-17) ; 
     Et comment ne pas mentionner, toujours en rapport avec le théâtre, Max PARFONDRY (1943-2002), acteur dans la pièce " Rwanda 94" qui mettait en avant une réflexion sur le génocide du Rwanda en avril 1994. Durant toute sa vie, il s'est consacré au développement de la vie théâtrale à Liège et au soutien des jeunes acteurs et actrices s'engageant dans une carrière artistique. Également Professeur au Conservatoire Royal de Liège, sa passion pour le théâtre a abouti à la création d'un Prix Max PARFONDRY, attribué, depuis 2005, au spectacle reflétant au mieux "l'engagement artistique, philosophique, professionnel et politique mis en oeuvre pour contribuer au progrès de l'humanité".

     Comment ne pas voir, dans ces exemples, le fait que ce beau patronyme ne s'inscrive dans l'identité culturelle wallonne.

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires