Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 18:25

       Dans un livre, écrit par Pierre NOTHOMB ( Ed. Perrin et C, Paris, 1915) et intitulé «  Les barbares en Belgique » qui retrace les atrocités réalisées par l’armée allemande pendant la traversée de la Belgique en août 1914, on retrouve la mention d’un fantassin PARFONRY. La description des faits mentionne que l’on se trouve dans les environs de Namur.

p.24….Pendant la retraite de Namur, le fantassin Parfonry est tombé entre leurs mains avec un groupe d’hommes. Ils leur joignent les poignets derrière le dos, ils les attachent quatre par quatre, ils les font marcher tout le jour, à coup de plat de sabre et de crosse, pour les jeter enfin dans les caves du château de Saint-Gérard……


        Qui peut bien être ce fantassin PARFONRY dont personne n'a mentionné à ce jour l'existence ? A t-il finalement survécu à cette barbarie ?
     En tenant compte des informations disponibles, il doit s'agir très vraisemblablement de Louis PARFONRY, fils de Jacques, Alfred PARFONRY et neveu de Hubert-Narcisse PARFONRY, l'industriel déjà présenté dans d'autres articles.
       Sur son faire-part de décès, on y lit qu'il a été distingué à de nombreuses reprises :

                - Ancien combattant décoré de la médaille militaire ;
                - Croix de guerre avec palmes ;
                - Croix de feu ;
                - Croix de l'Yser ;
                - Médaille interalliée ;
                - Médaille commémorative avec huit chevrons ;


     Louis est né le 25 février 1884. Il avait par conséquent 30 ans au moment du déclenchement de la première guerre mondiale. On imagine, en regard avec le document retrouvé et la liste de ses décorations, qu'il en a " bâvé " au cours de cette guerre. On suppose, au vu de sa décoration de la Croix de l'Yser qu'il a effectué une bonne partie de la guerre dans les tranchées de l'Yser et qu'il a donc survécu aux épreuves mentionnées dans le paragraphe du livre, près de Namur en août 1914.
      Il est décédé le 2 juin 1936. Il a eu 3 filles : Pauline, Emilie et Simonne. Son épouse s'appelait Emilie GOUX.


         Des informations complémentaires de membres et descendants de cette branche des PARFONRY d'Erezée pourraient permettre de mieux connaître la vie de Louis.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Françoise Dghilage 03/09/2012 16:40

Je suis une des petites filles de Louis Parfonry. (Le fantassin)

Pauline l'ainée (1920 - 1987) a eu une fille Nicole (1946) et avait épousé en 1945 René Levêque.
Emilie dite Mimie est restée célibataire (1922- 2002)
Maman la troisième Simonne (avec 2 n) (1925 - 1985) à épousé Raymond Deghilage (1926 -2012) en 1955 et ils ont eu deux enfants moi-même Françoise (1957) et mon frère Philippe (1958) marié en 1982 à
Domique Vroome, ils ont deux enfants Séverine (1983) et Benoît (1985)

Sur la photo de famille celle nommée Ida était connue sur le nom Yvonne

Il est difficile d'en dire beaucoup plus ici.

Si cela vous intéresse contactez-moi par mail.

Bonne Soirée

Françoise Deghilage