Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 14:41

      Découverte sur un site de vente aux enchères, voici une nouvelle peinture de Paul. Intitulée  " Garçon au rocher " et datée de 1906, cette peinture se différencie fortement des précédentes. Aucun meuble d'intérieur figé, aucuns bibelots venant s'inscrire dans le décor d'une pièce de l'immeuble de la rue Jouffroy à Paris, aucune rencontre galante aux habits du passé.

      Comme une conversion quelque peu tardive à un autre courant artistique tel le romantisme, et même à l'impressionisme. Manifestement, le décor verdoyant, même s'il ne se répartit pas d'une variation éclatante des couleurs, est marqué par la présence centrale d'un jeune garçon sur lequel est concentré un effet de lumière des plus saisissants.

      Paul est donc sorti de son austère appartement parisien. Où a t-il peint ce délicieux petit tableau de 22 x 27 cm ? On peut penser qu'il a pu pénétrer dans le jardin de l'abbaye de Poissy, propriété du  peintre Charles MEISSONIER, et dans lequel  son ami Lucien GROS, beau-frère du peintre, recevait régulièrement ses invités. Une découverte plus récente d'une autre peinture, représentant une portion des jardins de la villa de Créteil, construite par le marbrier François-Xavier, le père de Paul, oriente plutôt dans cette voie (voir article : Le jardin de Créteil en peinture). Il y a dès lors une réelle opportunité de voir dans le jeune garçon l'un des deux fils de Paul. Quant à déterminer s'il s'agit de Georges ou de Jean, la question restera sans doute à jamais posée.

      Mais manifestement le concept du jardin de Giverny, cher à MONET depuis 1883, avait marqué de son empreinte l'esprit de Paul. Même si on est loin du Jardin des Nymphéas, on ne peut qu'y décéler d'une influence même mineure.

     Ce tableau est d'une importance essentielle pour nous permettre  de  comprendre que Paul avait évolué dans sa peinture. Le style est résolument plus moderne et plus joyeux que ses autres tableaux.

    garcon-au-rocher 

   Ce tableau, mis aux enchères par la Maison de vente ROSSINI, a finalement été adjugé ce 20 janvier 2012 pour un montant de 150 €, au marteau. Il est signé et daté en bas, à droite.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
bravo Roland ! Ta découverte est époustouflante ! Ton analyse du tableau aussi est très juste. En effet, ce tableau est tout à fait différent de ceux que l'on connait ! Dommage pour la vente ! Je<br /> vais peut être essayer de joindre la galerie...peut être l'acheteur voudra-til le revendre ? Enfin un joli tableau de l'arrière-grand-père !
Répondre

Présentation

  • : Le blog de PARFONRY
  • : Le cadre directeur de ce blog consiste à réunir ce qui peut être transmis sur un patronyme. La présentation de tous ces personnages n'est finalement qu'une manière de transférer un patronyme. Qu'il soit culturel, social ou historique, ce patronyme ne fait que proposer un film dans lequel les séquences sont des instants de vie. L'environnement, le vécu de chacun a probablement plus d'impact sur ce que nous ressentons. Les gênes se diluent plus vite que le lien avec le mode de vie et les rencontres. Cette vision oblige à élargir le champs d'investigation en déviant de l'aspect purement généalogique. La découverte de nouveaux indices motive et assimile parfois cette recherche à une enquête. L'histoire ne peut être racontée de manière linéaire. Chaque élément, chaque personnage a droit à son histoire dans le récit tout en suivant le dénivelé et les courbes imposés par les aléas de l'Histoire et de la vie. Contrairement au patrimoine, un patronyme se voit contraint de s'adapter aux vicissitudes des évolutions sociales et des guerres. Le contenu des quelques 350 articles de ce blog a été rassemblé dans un livre intitulé "La véritable saga des PARFONRY de Neerheylissem - L'histoire d'un toponyme devenu un patronyme ".
  • Contact

Recherche

Pages

Liens