Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 10:39

      Voici un article trouvé dans le journal espagnol ABC de 1910 et se rapportant à ce Joseph (ou José) PARFONRY, l'industriel belge installé à Séville avant 1900. Ce Joseph est le frère d'Emile, le militaire mort au Congo et d'Hubert-Narcisse, parti à la même époque au Brésil dans le Mato Grosso (voir autres articles sur ces deux frères dans les catégories : PARFONRY Erezé, et Emile Parfonry, le militaire explorateur).

      Joseph a développé à Séville une entreprise fabricant des paratonnerres. Il y a acquis une certaine notoriété. Comme particularité, et voulant se donner sans doute une assise plus noble pour contraster avec son origine modeste, il se faisait appeler " Joseph PARFONRY de HOTTON ". Il avait ainsi associé sa commune d'origine à son nom.

      Ci-dessous, une carte postale publicitaire (recto et verso) attestant qu'il utilisait bien ce nom et défendait manifestement son origine belge

 

Rect-ParfSeville-1-.jpg

 

verso-Parf-Sev.jpg

      Une descendance en ligne directe de cette personne habite toujours de nos jours à Séville.

L'article, extrait du journal espagnol ABC, est intitulé :

Retratos de vida andaluza

1910 : Un brindis con cerveza por la colocation del pararrayos en la cruz del campo.

     En cliquant sur le lien ci-dessous, il faut attendre un petit peu avant de voir apparaître complètement la page du journal. Le texte est en espagnol évidemment mais assez compréhensible après l'avoir aggrandit. On y fait référence à une réception, arrosée à la bière, faisant suite à l'installation de paratonnerres dans une propriété. Et manifestement notre Joseph PARFONRY, invité principal, faisait honneur à sa boisson nationale. C'est la personne assise au milieu de la photo avec une moustache. 

 

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:hFpKxdG1fLMJ:hemeroteca.abcdesevilla.es/nav/Navigate.exe/hemeroteca/sevilla/abc.sevilla/1981/12/06/014.html+"+Jose+Parfonry+"&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=be

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> D'accord pour vous aider.Je vais chercher ces phots et penser à compléter l'arbre mais ce ne sont plus de Parfonry<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Je suis allée à Séville chez Josefina Jimenez avec mon oncle Emilio Parfonry.Il semblerait que Jean,Josephine et moi soyons les derniers de cette génération de Parfonry.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Suite à vos commentaires sur le blog et sur Facebook, je constae que mes recherches commencent à intéresser l'autre branche identifiée de PARFONRY. J'ai constitué votre arbre à partir des<br /> renseignements collectés par Alexandre PARFONRY, curé à Spontin.  Jean et Alfredo m'ont fourni par la suite quelques compléments ainsi qu'André Parfonry, un de vos cousins très lointains. Il<br /> existe en Belgique et en Espagne encore un certain nombre de descendants du premier de l'arbre, né à Clerheid, près d'Erezée vers 1710. Je vous enverrai l'arbre à votre adresse mail. Je suis<br /> évidemment intéressé par les photos en votre possession. ON peut éventuellement faire des articles sur le blog. J'ai ainsi retrouvé plusieurs photos prises par Emilio, le célèbre photographe de<br /> la rue d'Ixelles à Bruxelles. Ces dernières pourraient ainsi constituer un thème pour un article.<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Cordialement,<br /> Une fois de plus je suis Parfonry Josefina Jiménez (e-mail: jjparfonry@telefonica.net).<br /> Surpris et ravis de trouver des réponses à mon commentaire.<br /> J'ai 75 ans et maintenant je commence à apprendre ce nouveau monde Internet, où je debrouille très maladroitement.<br /> En effet, Alfredo Parfonry, qui a été contacté en 2006, est le fils de mon cousin, petit-fils de Joseph Parfonry a son tour, le Belge qui est venu à Séville, car il partit de Bruxelles avec<br /> l'intention d'écrire un livre intitulé "De Bruxelles Gibraltar à pied ", mais il me semble qu'il s'emouraché d'une jeune fille de Sevilla et il est resté à jamais.<br /> C'est notre tronc Parfonry de Sevilla.<br /> Sincèrement, Josefina<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Salut je suis Joséphine, petite-fille de José Parfonry. J'ai été très heureux de trouver des informations sur votre Google Blog de l'histoire de nos ancêtres.<br /> J'ai de vieilles photos que je peux vous fournir.<br /> Un salut affectueux<br /> Josefina<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Madame,<br /> <br /> <br /> Je suis très content d'apprendre que vous connaissez mon blog spécialement orienté sur notre nom commun. Je suppose que je peux vous répondre en français. J'effectue des recherches depuis 4 ans<br /> en ne me limitant pas à la généalogie. J'ai 61 ans et je suis retraité depuis 1 an. J'ai ainsi des articles en rapport avec la géographie, l'histoire et la toponymie de notre nom. J'ai eu un<br /> contact par mail avec un membre de votre famille en juin 2006. C'était Alfredo Parfonry. Il m'avait résumé la descendance de José PARFONRY en Espagne. Il me disait également que sa tante Maruja<br /> avait des photos de son grand-père.<br /> <br /> <br /> Ma branche de PARFONRY n'a pas d'ancètres communs avec la vôtre jusqu'à présent. Je suis toujours en contact avec Jean PARFONRY, le petit-fils de Hubert-Marcuse, le frère de José. Il habite près<br /> de Bruxelles. J'ai reconstitué ainsi une grande partie de la généalogie de votre famille depuis le 18ème siècle. J'ai une copie d'une lettre écrite par Josèphine, la fille de José, datée du<br /> 1 janvier 1914 que j'avais mis dans mon blog.<br /> <br /> <br /> Avez - vous toujours des contacts avec des descendants de votre famile PARFONRY de Belgique ?<br /> <br /> <br /> Je suis intéressé de recevoir vos photos car elles pourraient être mises sur le blog. Il faudrait les numériser avant.<br /> <br /> <br /> Il serait sans doute préférable que vous m'envoyez une adresse mail. Ce serait plus facile pour continuer à échanger des informations.<br /> <br /> <br /> Encore un grand merci de vous être fait connaître. Cela m'encourage pour poursuivre mes recherches dans cette direction.<br /> <br /> <br /> Meilleures salutations<br /> <br /> <br /> Roland<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de PARFONRY
  • : Le cadre directeur de ce blog consiste à réunir ce qui peut être transmis sur un patronyme. La présentation de tous ces personnages n'est finalement qu'une manière de transférer un patronyme. Qu'il soit culturel, social ou historique, ce patronyme ne fait que proposer un film dans lequel les séquences sont des instants de vie. L'environnement, le vécu de chacun a probablement plus d'impact sur ce que nous ressentons. Les gênes se diluent plus vite que le lien avec le mode de vie et les rencontres. Cette vision oblige à élargir le champs d'investigation en déviant de l'aspect purement généalogique. La découverte de nouveaux indices motive et assimile parfois cette recherche à une enquête. L'histoire ne peut être racontée de manière linéaire. Chaque élément, chaque personnage a droit à son histoire dans le récit tout en suivant le dénivelé et les courbes imposés par les aléas de l'Histoire et de la vie. Contrairement au patrimoine, un patronyme se voit contraint de s'adapter aux vicissitudes des évolutions sociales et des guerres. Le contenu des quelques 350 articles de ce blog a été rassemblé dans un livre intitulé "La véritable saga des PARFONRY de Neerheylissem - L'histoire d'un toponyme devenu un patronyme ".
  • Contact

Recherche

Pages

Liens