Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 22:14

       Sur un agréable et intéressant site consacré aux cimetières www.landrucimetieres.fr (--->Créteil), on y découvre sous la forme d'une visite historique et touristique largement documentée, les principaux personnages qui sont enterrés dans le cimetière de Créteil.

      Et parmi ces derniers, le nom de Paul PARFONRY est mis en évidence, ce qui permet de disposer d'une photo d'ensemble du monument funéraire édifié en 1862 par son père François-Xavier, année du décès de son épouse à l'âge de 28 ans.

     Grâce à l'amabilité du responsable de ce site, j'ai pu entrer en possession de trois photos de ce monument, dont deux sont reprises ci-dessous.

parfonry1.jpg

     

parfonry3 

      L'examen de ces photos justifie l'appelation de " beau et imposant mausolée de famille " qui lui a été attribué en découvrant la description attenante sur le site réservé à la présentation des cimetières. Oeuvre de François-Xavier PARFONRY, qui fut l'un des plus importants marbriers d'art en France de la seconde moitié du XIXème siècle, ce monument sépulcral est inscrit dans la liste des monuments historiques non protégés. Il est rehaussé de sculptures représentant un aigle, deux femmes drapées et une guirlande (source : base Mérimée)

(N.B.: voir autres articles dans les catégories  " François Xavier PARFONRY " et " Paul PARFONRY " dans ce blog )

      En jouant sur le zoom, on y découvre la succession des personnes présentes dans le caveau, toutes liées à la famille PARFONRY. Si l'une des faces a été sculptée au souvenir de Marie Françoise LEDOUX, l'épouse de Francois-Xavier, l'autre face est réservée à Alexis, Joseph PARFONRY, le frère cadet de François-Xavier, décédé à 48 ans. Et avec une taille des lettres de même envergure, un troisième nom apparaît à la lecture aussi aisée. Il s'agit de Georges PARFONRY, le fils cadet de François-Xavier, décédé à l'âge de 18 ans en 1878. Son nom est suivi d'une courte citation " Douloureux souvenir de la fatale journée du 18 février 1878 " , laissant croire que l'idée de l'accident de chasse conservée dans la mémoire de nos jours pourrait bien expliquer la phrase gravée. En souvenir, Paul, le fils aîné de François-Xavier, donnera ce prénom de Georges à la naissance de son premier fils en 1894 (voir autres articles dans la catégorie "PARFONRY France" dans ce blog : Georges, le statisticien; Georges et la vie de château)

      Ces trois décès successifs ont fortement marqué François-Xavier. Son chagrin se retrouve et se ressent en lisant ce qu'il a laissé de visible dans la pierre et le marbre. Il suivra en 1898, en étant la quatrième personne a y être enterrée, à l'âge de 77 ans. Et déjà, on y remarque une diminution de la hauteur des lettres comme si, pour une vie aussi longue et active, on pouvait se permettre de réduire la marque de son passage, même si sa citation de Chevalier de la Légion d'Honneur n'a pas été omise. Et incontestablement, il eut sans doute été préférable de le mentionner dans la liste des personnes connues de ce cimetière avant son fils Paul. Sa biographie et sa présence résiduelle de nos jours sont, sans aucun doute, beaucoup plus étoffées que la petite phrase reprise pour son fils en référence à sa carrière artistique : Le peintre Paul PARFONRY qui représenta souvent des personnages dans des décors intérieurs urbains du XVIIIème siècle.

     En dessous de ces quatre premières personnes décédées de la famille PARFONRY, on y découvre progressivement la grande majorité des membres de la famille, épouses incluses, y compris Paul, décédé en 1920.  Et curieusement, sur une plaque de marbre située au niveau du sol à l'arrière de  l'imposant mausolée, on peut y lire le nom de Charles GOOSSENS. Manifestement  en discordance avec les autres noms,  cette mention est tout autant surprenante que la consonnance flamande de son nom. Qui peut-il être et quelle est la raison de l'inscription de son nom ? Y a t-il un lien avec l'origine belge de François-Xavier ? Cela reste sans réponses pour l'instant. Et selon des sources familiales, d'autres noms seraient également inscrits, non visibles sur les photos ci-dessous.

 

      Une nouvelle piste de recherches s'ouvre à l'éventail déjà étendu de nos découvertes. En commençant, comme pour les bonnes filatures, par une visite au cimetière de Créteil. Et combler de la sorte une lacune au sein de mes propres investigations !!

 

      N.B. : Il existe un autre site www.appl-lachaise.net (--> Créteil) qui reprend des photos presque similaires avec en ajout un texte et des peintures de Paul PARFONRY, repris intrinsèquement d'un article de ce blog.

 

      

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christine 12/11/2010 00:56


Vous pouvez trouver également un article sur le monument de vos ancetres sur un autre site: http://www. appl-lachaise.net

Cordialement