Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 18:42

      Dans la série des articles s'intéressant à Paul PARFONRY, voici une photo de lui en compagnie de son fils Jean et d'un autre artiste peintre de ses connaissances.

     Outre l'intérêt vestimentaire de découvrir que des artistes peintres du début du 20ème siècle s'habillaient en costume trois pièces et non en jeans délavé, la question de l'identité de l'autre artiste peintre peut constituer une nouvelle source de recherche.

      Comme première piste probable de solution, il ne pouvait s'agir que d'un peintre dont le nom a été associé à Paul dans l'un des écrits retrouvés à son propos. Il a pu faire partie probablement du cénacle des artistes membres soit de la Société des Artistes français, soit du Comité de l'Union artistique, deux associations auxquelles Paul adhérait. Le choix reste assez vaste mais non impossible. On sait par ailleurs que la famille CAIN a été proche de la famille PARFONRY depuis la génération précédente. Auguste CAIN, le peintre animalier et père de Georges, avait parrainé l'obtention du titre de Chevalier de la Légion d'Honneur de François-Xavier, le père de Paul.  

                             Voici la photo1 prise vers 1910, portant la mention écrite :

                     Paul PARFONRY, Jean et artiste peintre ??           

                 Paul-P.--Jean-et-un-artiste-peintre.jpg

           Pour rappel, Paul est né en 1857 et décédé en 1920. Quant à son fils Jean, il est né en 1895. Ces dates doivent servir comme indication pour apprécier de la date de la photo qui, selon l'âge des personnages, a du être prise après 1910.        

          Voici, de manière assez complète, la liste des personnes ayant exposés des peintures dans les mêmes salons parisiens que Paul. Toutes ne sont pas nécessairement des peintres reconnus comme tels. L'une d'entre elles peut s'avérer correspondre avec le personnage  de la photo.  

1. François CARNOT (1872-1960) : fils du Président Sadi CARNOT ; Député de la Côte d’Or ; Président de l’Union Centrale des Arts décoratifs à Paris ; Directeur de la Manufacture des Gobelins, Initiateur du Musée d’Art et d’histoire de la Provence à Grasses ;

2. René DEBRAUX (1863-1938) : Peintre, ami de SIGNAC et de PISSARRO ;

3. Stanislas LAMI : (1858-1944) : sculpteur-statuaire ;  Auteur du «  Dictionnaire des sculptures de l’Antiquité à nos jours « ;

4. Jean ROBIQUET (1874 - 1960) : Ecrivain, Conservateur du Musée Carnavalet vers 1925-1932 ;

5. Henri TENRE (1864-1926) : Peintre, gendre du banquier AGUEDO, toiles vendues à la galerie Sotheby’s ;

6. Walter GAY (1856-1937) : Peintre américain,  installé en France en 1876 ;

7. Pierre BRACQUEMOND (1870-1926) : peintre ;

8. Zacharie ZACHARIAN  (1849-1923) : peintre d'origine turque, spécialiste de natures mortes, apprécié par E. DEGAS ;

9. Antoine, Armand de Gramont, duc de GUICHE (1879-1962) : industriel et scientifique spécialisé dans le domaine optique ; amateur de peinture, ami de M. PROUST ;

10. Maurice GRÜN (1869-1947) : d’origine estonienne, domicilié à Concarneau, peintre de genre et de la Bretagne ;

11. Paul, Alfred COLIN (1838-1916) : peintre de marines et de paysages ;  aquarelle ;

12. Albert MAIGNAN (1845 - 1908) : peintre dont Paul à été l'élève ;

13. Georges CAIN (1856 - 1919) : peintre historique, Conservateur du musée Carnavalet de 1897 à 1919;

14. Maurice COURANT (1847 - 1924) : peintre maritime 

        En fonction des dates de naissance de ces différentes personnes énumérés ci-dessus, le choix pouvait se limiter entre R. DEBRAUX, S. LAMI, W. GAY, P.A. COLIN, G. CAIN et M. COURANT.

      Autres peintres cités dans des livres aux côtés de Paul mais sans références disponibles : Maurice de CAMBIS, Louis de PERIGORD, Albert TROTTIN, DE LASSUCHETTE, Paul THOMAS,

       Comme autre indication, parmi tous les peintres qui sont énumérés aux côtés de Paul, seuls Maurice GRÜN, Henri TENRE, Walter GAY et René DEBRAUX disposent d’une petite notoriété de nos jours au niveau des ventes de tableaux.

       Une autre piste possible, qui n'était au départ que le résultat de mon Signa-Paul.jpgintuition, s'est avérée fondée. Sur l’un des tableaux de Paul, encore présent dans la propriété familiale de Briou en Sologne, on y déchiffre, dans un coin, au-dessus de sa signature, une sorte d’attention particulière écrite sous la forme la plus anodine « A mon ami Lucien ». A qui pouvait bien s’adresser cette phrase ? Pouvait - on faire un lien avec l'artiste peintre de la photo ? Sans plus de certitudes, après avoir échantillonné tous les noms gravitant non seulement autour de la vie artistique de Paul, mais aussi vivant de leurs talents de peintre à cette époque, il m’est apparu la mention de Lucien GROS (1845-1913)la seule personne portant ce prénom. Qualifié de peintre de genre, de marines, d’histoire et portraitiste, Lucien GROS a également peint des paysages bretons en s'installant à une certaine période  à Concarneau. Il a été élève du peintre Ernest MEISSONIER (1815-1891) et membre de la Société des Aquarellistes français au sein de laquelle Albert MAIGNAN, chez qui Paul fut lui-même élève, était l'un des membres titulaires. Lucien GROS s'est domicilié au Clos de l'Abbaye à Poissy, au même lieu ou s'était installé Ernest MEISSONIER.

         Son décès en 1913 correspond avec l'année estimée de prise de la photo (1910). Il y a là quelques convergences qui pouvaient constituer des indices pour accréditer Lucien GROS comme l’artiste peintre de la photo ci-dessus. Mais une confirmation s'avérait nécessaire pour en attester de manière sure.

       Cette confirmation m'est parvenue peu de temps après. Jean-Marc DENIS, Directeur artistique de l'Académie de l'Abbaye à Poissy, m' a fait parvenir une photo de Lucien GROS dans son atelier. Il me confirme bien qu'il doit s'agir de cet artiste peintre. Bien que plus jeune sur cette photo, la similitude des traits est manifeste.

        Question subsidiaire : A quel endroit la photo de Paul Parfonry avec Lucien Gros a t - elle été prise ?

        Lucien GROS ayant fait construire une maison avec son atelier de peinture, à l'intérieur de l'enclos de l'Abbaye à Poissy, dans laquelle il recevait ses amis, on peut envisager que la photo ait été prise à cet endroit. 

       Comme me le souligne Jean-Marc DENIS, la demeure de Lucien GROS possédait effectivement un jardin. De plus,  par le mariage de sa soeur Jeanne avec Charles MEISSONIER (1848-1917), le fils d'Ernest, il était membre par alliance de cette famille. Il avait ainsi accés à l'immense propriété arborée de son beau-frère. Cette affirmation reste toutefois une hypothèse non accréditée.

      Car depuis la découverte récente d'un tableau de la villa construite par François-Xavier PARFONRY à Créteil et habitée plus tard par son fils Paul, il n'est pas improbable que cette photo ait été prise dans le jardin de cette villa.

 1 Photo transmise par Agnès PARFONRY ;

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Denis 01/11/2010 17:59


Bonsoir,
La ville de Poissy prépare un hommage à lucien GROS, la photographie que vous publiée pourrait-elle figurer dans la publication que le bulletin CHRONOS revue du cercle historique et archèologique
de Poissy ?
cordialement Jean-Marc DENIS


PARFONRY 01/11/2010 18:42



Cher Monsieur,


Je vous remercie de votre information. Je ne vois aucune objection à ce que vous repreniez cette photo pour votre publication. Je vous la transmettrai sur votre boîte mail. En échange, si vous
pourriez me transmettre la photo de Lucien Gros en votre possession, dans son atelier, pour compléter mes archives, cela me ferait plaisir. La photo que vous avez vue sur mon blog m'avait
été transmise par Agnès Parfonry, l'arrière - petite - fille du peintre Paul Parfonry. Et un exemplaire du bulletin CHRONO dans lequel vous reprenez cette photo, me serait également agréable à
recevoir.


Meilleures salutations


Roland PARFONRY