Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 09:38

      Le patronyme PARFONDRY, écrit sous différentes formes, existe depuis la fin du XIIIème siècle, sur base des recherches historiques relatées dans plusieurs articles de ce blog. Il s'est perpétué à travers les siècles et les générations. Et selon les données généalogiques rassemblées à ce jour, il a été recensé plusieurs branches  bien distinctes remontant le plus souvent au début du XVIIIème siècle. Avec toutefois les indices mais aussi le sentiment d'avoir trouvé le terroir d'origine de création de ce patronyme,  le long de la Meuse, sur sa rive droite, entre Liège et Huy, Une unité de lieu qui autorise de considérer un certain cousinage entre les individus portant ce patronyme de nos jours.

      La lignée des Chevaliers de PARFONDRY installée à proximité d'Hermalle-sous-Huy vers 1262 (apparition la plus ancienne), peut se revendiquer comme faisant partie de la nombreuse descendance du roi de France Hugues CAPET1. Tout comme d'ailleurs notre équivalent patronymique français de PARFOURU. Avec comme corolaire obligatoire, une présence toujours actuelle à ce jour. C'est ce qui nous est démontré  au travers du site GENEANET. Isabeau de PARFONDRY, la petite-fille du premier chevalier, mariée avec Gérard d'ANTHISNES, serait l'ancêtre à la 20ème génération de la famille actuelle du baron de PODESTAT de WALEFFE, via les barons JACQUIER de ROSEE, les de WAL (seigneur de Baronville) et les D'ORJO (seigneur de Lonchin).

     Cette noble lignée n'est pas restée unique et probe. Probablement construit à partir d'un où plusieurs toponymes existant, la puissance et le pouvoir de cette lignée a du être suffisamment influente pour le faire porter par d'autres, moins nobles mais sans doute tout aussi représentatif de la société dans laquelle il vivait (voir article : La reconversion économique des chevaliers de PARFONDRY). Sans oublier le melting pot qui se créait entre ces deux mondes pour développer une généalogie des plus obscures et qui, me semble t-il, n'a jamais été aussi limpidement exprimée que dans la phrase d'Hervé BAZIN2 : A la dixième génération, vous avez un bâtard certain et deux probables parmi vos ascendants. La bâtardise s'avance, couronne en tête et ne doutant point de ses chromosomes 

     Aujourd'hui, il existerait plusieurs branches attestées de PARFONDRY. L'une en provenance d'Aywaille, qui aurait transité ensuite par le village de Tournay, près de Bertrix, avant de se disperser. Une autre, décelée dans la commune de Forchies-la-Marche, mais très certainement localisée à Huy durant le Moyen-âge. D'autres branches semblent avoir existé, attestant de la diffusion qui s'est opérée, que ce soit à Havelange, à Trognée (Hannut) et très certainement ailleurs aussi. La branche de Trognée, aujourd'hui semble t-il disparue, est probablement celle qui est restée le plus longtemps au contact de son territoire d'origine, entre Liège et Huy. Tout cela sans compter les deux branches de PARFONRY (celles de Neerheylissem et d'Erezée), dont les généalogies sont établies et quasiment complétées jusqu'à la première moitié du XVIIIème siècle. Toutes ses branches ne peuvent attester d'une origine commune, hormis  l'hypothèse d'un lien possible plus récent entre les PARFONRY de Neerheylissem et les PARFONDRY de Trognée. L'explication sur la divergence entre les deux écritures a fait l'objet précédemment d'un article sur ce blog (lire article : Pourquoi PARFONRY et PARFONDRY ?)

     Il y a de faibles probabilités pour que nos recherches à travers les fonds de bibliothèque et les archives, effectuées depuis plusieurs années,  nous permettent de dénicher de nouvelles découvertes. Il nous reste dès lors à espérer que certaines mémoires ou certains documents existent de nos jours dans les greniers ou les neurones enfouis. Un rapide aperçu dans les réseaux sociaux (Facebook et Linkedin) nous fait apparaitre toute une série de prénoms attachés au patronyme PARFONDRY3. Une énumération qui s'avère avoir été marquée d'un certain étonnement. Une vigueur relativement aussi actuelle de celui-ci de nos jours n'était pas aussi évidente au départ. Manifestement, une relève existe, prête à poursuivre le cheminement de cette chevauchée ayant démarré au plus tard à la fin du XIIIème siècle.

    C'est au travers des prénoms, qui sont repris ci-dessous, que l'on peut espérer trouver quelques éléments intéressants. Des souvenirs, une mémoire, un indice, un ultime document qui permettrait de faire remonter le temps. L'appui, dans ce cas, des réseaux sociaux peut s'avérer très utile. Permettre d'arriver à contacter celui où celle qui détient une parcelle de ce souvenir, de cette mémoire, de l'existence d'un document.

  Liste des prénoms sur les réseaux sociaux reliés au patronyme PARFONDRY

A-B-C : Anna, Axelle, Brigitte, Bruno, Catherine, Claire, Claude,

E-F : Elodie, Emilie, Erik, Fanny, Fernand, Françoise (x2), Fred, Frédéric,

G-J-L : Ghislain, Guillaume, Jenny,  Joëlle, Laurence, Logan,

M-O : Marie, Marie-Françoise, Marie-Luce, Mégane,  Olivier,

P-R-S-W : Pascal, Patrick, Philippe, Pierre, Romain, Sébastien, Steve, Willi,

      La difficulté pourrait venir de l'incertitude quant à la délivrance d'une information pouvant être jugée de faible importance où jugée trop personnelle. Mon seul but, à ce stade de mes recherches, est de chercher à consolider l'hypothèse d'une origine commune de ce patronyme et confirmer de l'identification des différentes branches effectuées à ce jour. Un transit conséquent a du s'opérer via la ville de Huy jusqu'au XVIème siècle. Après, c'est sur base de faits historiques, liés aux guerres de Louis XIV, que l'on déroule les quelques éléments de diffusion secondaire (Trognée, Forchies-la-Marche, Aywaille, Neerheylissem, Erezée). Toutes les personnes vivant de nos jours, et dont les prénoms sont repris ci-dessus, n'entrent pas nécessairement dans ce cadre restrictif. C'est ce qu'il serait intéressant à découvrir.

      Cinq pistes essentielles restent à préciser avant de finaliser tout ce travail effectué depuis 2007. Une meilleure compréhension sur ces points serait bien évidemment de consulter au préalable  les différents articles sur ce blog, repris dans la catégorie PARFONDRY. Il y en a 12 en tout.

     Quant aux cinq pistes principales que je souhaiterais solutionner en priorité, voici leurs énoncés.

1. Vérification et validation que chaque PARFONDRY vivant de nos jours atteste être raccordé à l'une des trois branches identifiées : Trognée, Forchies-la-Marche et Aywaille.

2. Le cas de ceux et celles dont l'existence tourne autour de la ville de Ciney reste à approfondir. Il y a là encore des inconnues qui subsistent sur l'origine, le parcours depuis le XVIIIème siècle et sur leurs relations familiales. Toutes informations en la matière serait très appréciée.

3. Il n'est pas certain selon moi que la branche de Trognée soit éteinte complètement même si la dernière représentante dans cette localité, Flore Hortense PARFONDRY est décédée sans héritiers en 1992. Certains des prénoms peuvent y être rattachés.Cette branche pourrait être liée avec la branche des PARFONRY de Neerheylissem. Il reste malheureusement un chainon manquant à découvrir.

4. La branche des PARFONDRY de Forchies-la-Marche est nécessairement encore  active de nos jours. Je souhaiterais clarifier la liste des prénoms qui font partie de cette branche, avec si possible les relations familiales qui les unissent. Les dernières personnes identifiées sont Marcel, Max et Olivier, le fils de ce dernier.

5.. De façon plus précise, des informations en relation avec le consul de France en Belgique Lambert Joseph PARFONDRY et le coureur cycliste médaillé olympique Alphonse PARFONDRY me seraient pertinentes et utiles. Cela permettrait de compléter l'article dans ce blog qui les concerne chacun.

      Sans réponses concrètes, il est à craindre que le travail de recherche se termine à ce stade des découvertes. Parmi les 86 PARFONDRY recensés en 1999, il doit bien exister certaines mémoires, certains indices, certains documents cachés qui pourraient apporter des réponses exploitables.

1 Site de la descendance capétienne : Capedia.fr ;

2 Extrait de : La mort du petit cheval (suite de Vipère au poing);

3 Pour les PARFONRY, on peut considérer que les généalogies recensées sont quasiment complètes jusqu'au début du XVIIIème siècle ;

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Parfonry 27/04/2013 12:26

Mon cher Roland,
tu es incroyable dans tes recherches et j'en suis plein d'admiration
Il faudra vraiment que je t'apporte la doc que je posséde, rien par rapport à ce que tu as.
Bon week-end
plein d'amitiés

Jean

Parfonry 27/04/2013 10:00

Mon vieux Roland, tu t'embarques de nouveau dans une drôle d'aventure avec ce recensement lancé sur le net. Je souhaite vivement que ton appel soit entendu et que tu obtiennes du grain à moudre pour éclairé indirectement notre lanterne Parfonry sans d.
Garde toi du temps quand même, je pense qu'à Aiseau la neige commence doucement à fondre et que ton jardin va bientôt remplacer ton arbre.
Amicales pensées trans-frontalières. Patrick