Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 10:17

      Parmi toutes les variantes de notre nom, l'un des plus curieux est sans conteste celui du dénommé Joseph BORDES de PARFONDRY, ayant vécu au XIXème siècle.

      Assez singulier personnage que ce militaire, devenu colonel d'infanterie au 46ème régiment de ligne dans l'armée française. Aucuns faits militaires ne lui sont attribués. Il est apparemment plus connu pour ses activités littéraires comme poète, essayiste et journaliste pour le journal libéral " Le Censeur ". Caserné un certain temps à Lyon, il a été " l'ami lyonnais " de Marceline DESBORDES-VALMORE, l'une des premières poétesses du mouvement romantique.

      Sa date de naissance n'est pas précisée. On peut en déterminer l'année approximativement grâce au fait qu' il avait le grade de capitaine en 1839 et de major en 1852. L'élément le plus étonnant relève du fait qu'il est né très probablement à Madrid, sous le nom de Joseph-Léonard-Félix BORDES y PILAS. On le retrouve donc sous une autre forme dans sa vie française. Aucune explication de cette transformation n'est apparue dans les textes retrouvés.

      Avait - il un lien avec cette famille PARFONDRY, déjà présente en Espagne avec un Don Diego PARFONDRY, diplômé, vers 1730,  du "Real Cuerpo de Ingenieros Militares de Barcelone " et dont le nom s'est conservé, sans qu'on soit assuré de la descendance?

     Ce nom s’est ainsi propagé par la suite en Espagne tout au moins jusqu’au début du XIXème siècle. On y lit ainsi : En noviembre de 1821, un proyecto de reglamentacion, elaborado por dr. Parfondry, regulaba la proporcion de materias en los ejercicios de los actuantes……(extrait de : Aulas y saberes. VI congreso internacional de historia de las universidades hispanicas (Valencia, 1999), Vol. 1, Université de Valence, 2003 )

      Une autre possibilité serait de considérer qu'il a souhaité francisé son nom. Le terme espagnol " pilas " offre de nombreuses significations et utilisations. L'une d'entre elles se rapproche du mot " fuente " signifiant " source, fontaine ". Un rapprochement avec la traduction adaptée  de son nom en Espagne " Au bord de la source du ruisseau " pourrait dès lors être envisagé. Le lien avec le sens étymologique  fondamental en français " Près du ruisseau profond ", de notre nom pouvait s'avérer une piste de réflexion. C'était une fausse piste. Des recherches plus précises, menées notamment par une descendante de ce militaire, ont permis finalement d'expliquer l'origine de ce double nom.
 
      Joseph BORDES de PARFONDRY est décédé à Paris le 6 février 1883. Rien n'est certain de son lien avec l' Espagne. Seule, la découverte de son acte de naissance à Madrid permettrait d'envisager cette éventualité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires