Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 16:30

       A plusieurs reprises, il s'est avéré qu'une déformation d'écriture retardait la découverte d'une information utile, sinon précieuse, pour alimenter les données de ce blog.

    Un exemple inverse est aussi envisageable. Une simple transcription erronée d'un nom peut être interprétée comme une simple erreur d'écriture et faire croire à une découverte intéressante. C'est ce qui est aurait pu se passer avec l'extrait de texte qui suit.

Bulletin des Commissions Royales d'art et d'archéologie, 49ème année, 11 et 12, Imp. Hayez, Bruxelles, 1910

p. 325 et 326 : Nous avons eu à examiner les projets de restauration ou de réparation aux églises de :

                                         Noville-les-Bois (jubé)

                                         Graide (tour)

                                         Corroy-le-Château (jubé)

                                         Auvelais (clôture extérieure)

                                         Hemptinne (sacristie)

                                         Couvin (sacristie)

                                         Mettet (églises de Devant-le-Bois et Parfoury )

Tous ces projets répondaient à des nécessités spéciales et leur exécution ne devait en rien modifier le caractère de ces églises

     Il est question dans cet extrait du Rapport ordinaire pour l'année 1910, effectué par la Commission Royale des Monuments de la Province de Namur. Dans la liste des églises répertoriées, il est ainsi repris celle de Parfoury. On aurait évidemment pu croire à un nouveau site lié à ce toponyme. Pour en avoir la vérification, on s'est efforçé de le repérer et de l'identifier à partir de cartes IGN. Par chance, la commune de Mettet, auquel serait rattaché le site de Parfoury, est située non loin sur le plan géographique. Sans devoir se déplacer, il en est découlé rapidement que l'on ne pouvait faire référence qu'au hameau de Pontaury, situé entre Mettet et Devant-les-Bois.

      L'erreur d'écriture était à ce niveau assez importante. La question était donc de vérifier si ce lieu avait porté un autre nom antérieurement. L'utilisation de l' Atlas FERRARIS de 1777 confirmait bien que le lieu se dénommait déjà Pontaury à cette époque. Et l'existence d'un pont sur un petit ruisseau (Ry), passant par là, serait bien à l'origine du  nom. Il y avait manifestement eu une transcripton erronée du nom du lieu. L'auteur du rapport a du confondre probablement avec un autre lieu dont il avait connaissance.

     Ce qui, nous en convenons, nous rassure en ne modifiant pas la répartition globale du lien de notre topoyme avec la région naturelle de La Calestienne. L'hypothèse d'une étymologie similaire avec le mot Fonderie reste d'actualité.  Avec malgré tout, l'assurance, que le lieu de Pontaury est bien situé sur les terres ancestrales de la Principauté de Liège, comme une logique pour attester que les sites se terminant par -ry sont bien liés à cet ensemble historique. C'est mieux comme celà..Oufti !!

     Pour la petite histoire, l'église de Pontaury a été construite en 1896. C'est apparemment le plafond qui dut être constaté défectueux en 1910, car mentionné déjà de "piètre qualité " dès le début de la construction. Ce plafond fut finalement entièrement rénové en 19471.

 

1 information trouvée sur le site d'Edmond Rouart de Pontaury ;

Partager cet article

Repost 0

commentaires