Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 09:39

On trouve mention que la famille des écuyers de PARFOURU en Normandie possédait des armoiries pour des membres de la lignée au 17ème siècle. Il est indiqué notamment le nom de la commune d’Argences, près de Caen, avec un Yon de PARFOURU, Escuyer, sieur d'Argenches. Cette commune d'Argenches remonte à 990. Le duc de Normandie Richard 1er donna ce fief à l'abbaye de Fécamp. 

           Cette dernière observation doit être reliée à l’ordonnance de Charles D'HOZIER du 25 décembre 1703 qui délivre des armoiries à un certain

                                                 Yvon de PARFONRIJ, Escuyer,
                                                 sieur d’Argenches-de-Condé-sur -Vert


originaire de la région de Saint Lô. Cette ordonnance est enregistrée à Caen.
Cette similitude est assez étrange. Y a t-il erreur dans la transcription du nom et du lieu ? Cela semble improbable car l’écriture rappelant la forme ancienne rencontrée en Belgique peut s’avérer parfaitement liée au contexte de la période comme le démontre l' évolution de l' écriture de notre nom. Par contre, la sergenterie d’Argences a du être liée à cette famille des écuyers de PARFOURU car on retrouve également un  Michel et un Rolland de PARFOURU portant ce titre au 16ème siècle. La similitude de date avec le titre de maréchal octroyé au comte de MARSIN, commandant des troupes liégeoises engagées par Louis XIV, est également à souligner. Le fait que, par ordre de Louis XIV en 1666, des recherches sur la noblesse aient été effectuées doit probablement intervenir. Se trouve t-on dans ce cas devant deux familles différentes ou devant une erreur de transcription assez étonnante de nom qui demanderait d’autres explications ? On peut difficilement croire que l’erreur s’est portée simultanément sur deux lettres.


           Et si l’on suit les explications de Jean GERMAIN, de la Commission royale de toponymie et de dialectologie de Belgique, qui avait déjà réfuté, à juste titre, l’influence flamande au niveau de l’écriture du nom Parfondrij, il s’agit bel et bien de la même personne étant donné que le –ri de Wallonie équivaut au –ru français. Mais pourquoi cette écriture dans l’ordonnance fait référence à une autre forme existante ? Cela reste un mystère mais probablement lié à une influence manifeste d'une nouvelle terminologie.

       Par contre si la juxtaposition du terme « Condé - sur -Vert «  reste à préciser, il est probable que, suite à une autre erreur d’écriture, il est fait référence à la ville de Condé-sur-Vire (50890), située au sud de Saint-Lô
en Basse Normandie. Et le circuit entre les deux communes d’Argences et de Condé-sur-Vire, distantes de quatre-vingt km, traverse comme par hasard la localité de Parfouru.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires